Storyline 2 : Règles pour l'accessibilité des contenus Web (WCAG)

Dernière mise à jour de l’article le

Cet article s'applique à :

Vous recherchez des informations sur Storyline 360 ? Cliquez ici. Vous recherchez des informations sur Storyline 3 ? Cliquez ici.

Nous voulons que tous les apprenants interagissent pleinement avec les modules que vous créez dans Articulate Storyline 2. Le tableau suivant présente comment nous avons optimisé Storyline 2 pour prendre en charge WCAG 2.0, niveaux A et AA.

La conformité aux règles WCAG dépend également de vos choix de conception des modules Storyline. Nous avons répertorié les différents cas dans le tableau ci-dessous, ainsi que des conseils pour vous aider à faire vos choix de création dans le respect des règles WCAG, le cas échéant.

Exigences des règles WCAGNiveauPrise en charge Storyline

1.1.1 Contenu non textuel

Tout le contenu non textuel présenté à l’utilisateur possède une alternative textuelle aux fonctions équivalentes.

A

Pris en charge. Il est possible de définir un texte alternatif pour chaque objet d’un module Storyline.

Les apprenants doivent utiliser des lecteurs d’écran pris en charge et les navigateurs de Storyline 2.

1.2.1 Contenus audio et vidéo uniquement (pré-enregistrés)

Une alternative pour les médias temporels est proposée.

A

Pris en charge. Nous vous conseillons d’utiliser une variable et des déclencheurs pour afficher une zone de texte synchronisée avec le média. En savoir plus.

1.2.2 Sous-titres (pré-enregistrés)

Des sous-titres sont proposés pour tous les contenus audio pré-enregistrés dans les médias synchronisés.

A

Pris en charge. Nous vous conseillons d’utiliser une variable et des déclencheurs pour afficher une zone de texte synchronisée avec le média. En savoir plus.

1.2.3 Audio-description ou version de remplacement (pré-enregistrées)

A

Contrôlé par l’auteur.

1.2.4 Sous-titres (en direct)

AA

Non applicable.

1.2.5 Audio-description (pré-enregistrée)

Dans les médias synchronisés.

AA

Contrôlé par l’auteur.

1.3.1 Informations et relations

Les informations, la structure et les relations engendrées par la présentation peuvent être déterminées par un programme ou être disponibles sous forme de texte.

A

Contrôlé par l’auteur. Ajoutez du texte alternatif pour les objets de la diapositive afin de fournir du contexte. Les apprenants doivent utiliser des lecteurs d’écran et des navigateurs compatibles pour Storyline 2.

1.3.2 Ordre séquentiel logique

Lorsque l’ordre de présentation du contenu affecte sa signification, un ordre de lecture correct peut être déterminé par un programme informatique.

A

Pris en charge. Un ordre personnalisé des onglets peut être défini par le créateur.

1.3.3 Caractéristiques sensorielles

Les instructions fournies pour la compréhension et l’utilisation du contenu ne reposent pas uniquement sur les caractéristiques sensorielles des composants tels que la forme, la taille, l’emplacement visuel, l’orientation ou le son.

A

Contrôlé par l’auteur.

1.4.1 Utilisation de la couleur

La couleur ne doit pas être utilisée comme unique moyen visuel de transmettre des informations, d’indiquer une action, de solliciter une réponse ou de distinguer un élément visuel.

A

Contrôlé par l’auteur.

1.4.2 Contrôle de l’audio

Si un signal audio sur une page Web est activé automatiquement pendant plus de trois secondes, il existe un mécanisme pour mettre le son sur pause ou l’arrêter, ou un mécanisme pour contrôler le volume audio, indépendamment du volume général du système.

A

Pris en charge. Les lecteurs d’écran peuvent accéder aux commandes du lecteur audio.

1.4.3 Contraste (minimum)

La présentation visuelle du texte et des images de texte a un rapport de contraste d’au moins 4.5:1, sauf pour les textes à grands caractères, les textes secondaires ou les logos.

AA

Contrôlé par l’auteur.

1.4.4 Redimensionnement du texte

Le texte peut être redimensionné sans technologie d’assistance jusqu’à 200 %.

AA

Contrôlé par l’auteur. L’auteur définit la taille de police pour le texte de la diapositive et pour les contrôles du lecteur.

1.4.5 Textes sous forme d’image

Si les technologies utilisées permettent de réaliser la présentation visuelle, le texte est utilisé pour transmettre des informations plutôt que du texte sous forme d’image.

AA

Contrôlé par l’auteur.

2.1.1 Clavier

A

Pris en charge. Si vous intégrez des interactions de type « glisser-déposer » ou des zones de clic, proposez des interactions alternatives commandées depuis le clavier.

2.1.2 Pas de problème de clavier

A

Pris en charge.

2.2.1 Réglage du minutage

A

Pris en charge.

2.2.2 Mettre sur pause, arrêter, masquer

A

Pris en charge.

2.3.1 Pas plus de trois Flashs ou sous le seuil critique

A

Pris en charge.

2.4.1 Ignorer des blocs de contenu

Un mécanisme est disponible pour ignorer des blocs de contenu qui sont répétés sur plusieurs pages Web.

A

Pris en charge. Les éléments de navigation répétitifs peuvent être ignorés pour accéder au contenu de la diapositive immédiatement lorsque vous naviguez dans un module avec un lecteur d'écran. La fonctionnalité pour ignorer la navigation est automatiquement activée dans les modules publiés.

2.4.2 Titre de la page

A

Contrôlé par l’auteur. Indiquez le titre du module dans les propriétés du lecteur.

2.4.3 Parcours du focus

Si une page Web peut être parcourue dans un ordre donné, et que les séquences de navigation affectent la signification ou l’utilisation du contenu, les composants sélectionnables seront organisés dans un certain ordre, afin de conserver la signification et la bonne utilisation du contenu.

A

Pris en charge. Un ordre personnalisé des onglets peut être défini par le créateur.

2.4.4 Finalité des liens (en contexte)

A

Contrôlé par le créateur.

2.4.5 Accès multiples

Plusieurs façons possibles de localiser une page Web au sein d’un ensemble de pages Web, sauf si la page Web est le résultat ou une étape d’un processus.

AA

Pris en charge. Utilisez le menu par défaut du lecteur ou créez un menu de navigation personnalisé.

2.4.6 Les titres et étiquettes

Les titres et les étiquettes décrivent le sujet ou l’objet.

AA

Contrôlé par l’auteur.

2.4.7 Visibilité du focus

Toute interface utilisable avec un clavier dispose d’un mode de fonctionnement où l’indicateur du focus est visible.

AA

Pris en charge. Un rectangle indiquant le focus s'affiche lorsque l'on passe d'un élément à un autre avec le clavier.

3.1.1 Langue de la page

A

Pris en charge. Un identificateur de la langue est ajouté au rendu publié pour les lecteurs d'écran.

L’auteur du module indique la langue pour les étiquettes de texte du lecteur à l’aide de la liste déroulante Langue.

3.1.2 Langue des parties

AA

Les auteurs de modules peuvent définir l’identificateur de langue pour les étiquettes de texte du lecteur de l’intégralité d’un module à l’aide de la liste déroulante Langue. Toutefois, Storyline ne prend pas en charge la configuration de la langue de lecteur d’écran pour des objets individuels pour le moment.

3.2.1 Au focus

Quand un composant est sélectionné, il ne lance pas de changement de contexte.

A

Pris en charge.

3.2.2 À la saisie

Modifier la configuration d’un composant de l’interface utilisateur n’entraîne pas de changement automatique de contexte, sauf si l’utilisateur a été informé des conséquences avant d’utiliser le composant.

A

Contrôlé par l’auteur.

3.2.3 Navigation cohérente

AA

Contrôlé par l’auteur.

3.2.4 Identification cohérente

AA

Contrôlé par l’auteur.

3.3.1 Identification des erreurs

A

Contrôlé par l’auteur. Exemples : Messages d’avertissement automatique pour les questions laissées sans réponse, validation des nombres pour les entrées numériques, etc.

3.3.2 Étiquettes ou instructions

Des étiquettes ou des instructions sont fournies lorsque le contenu nécessite une action de la part de l’utilisateur.

A

Contrôlé par l’auteur. Donnez des instructions aux apprenants lorsqu’ils doivent interagir avec du contenu de diapositive.

Vous pouvez par exemple fournir des instructions à l’écran lorsque les apprenants doivent saisir des informations dans un champ de saisie de texte, afin qu’ils soient au fait des consignes.

3.3.3 Suggestion après une erreur

AA

Contrôlé par l’auteur. Utilisez les états, les calques et les déclencheurs afin de donner des instructions aux apprenants lorsqu’ils répondent de façon incorrecte au contenu.

3.3.4 Prévention des erreurs (juridiques, financières, de données)

AA

Contrôlé par l’auteur et spécifique à chaque plateforme de formation en ligne (LMS).

4.1.1 Analyse grammaticale

Pour tout contenu implémenté à l’aide de langages de balisage, les éléments possèdent des balises complètes de début et de fin, sont imbriqués en fonction de leurs caractéristiques, ne contiennent pas d’attributs dupliqués, et tous les ID sont uniques, sauf spécifications contraires.

A

Storyline génère un rendu HTML formé correctement lors de la publication.

Les déclencheurs JavaScript facultatifs sont contrôlés par l’auteur du module.

4.1.2 Nom, rôle, valeur

A

Contrôlé par l’auteur.